Sadce.fr » En cuisson » Associer mets et vins : comment ne pas se tromper ?

Associer mets et vins : comment ne pas se tromper ?

Le choix judicieux du type de vin est très important en gastronomie. Car celui-ci a la faculté de sublimer ou de déprécier la saveur d’un plat. Pour y arriver, il faut cependant prendre le temps de bien connaître les différents vins. Voici un petit guide ayant pour but de vous aider à associer correctement les mets et les vins.

Le principe de la montée en puissance

Dans le monde de la gastronomie, il est fortement conseillé d’opter pour différents types de vins au cours d’un repas. L’idéal est de prévoir un vin pour l’apéritif, un deuxième pour l’entrée, un troisième et un quatrième respectivement pour le plat de résistance et le dessert. On parle de montée en puissance.

La finalité du principe est d’éviter au maximum de saturer les papilles gustatives des convives avant la fin du repas. Pour cela, tout est mis en œuvre pour que la dégustation des vins riches en alcool ou trop sucrés se fasse au meilleur moment.

La mise en place du principe demande de proscrire tout usage de vin rouge ou vin cuit comme apéritif au début du repas. Ceci, pour la bonne raison qu’il s’agit de boissons ayant un taux de sucre élevé. Il est plutôt recommandé d’opter pour du vin blanc sec ou du champagne comme apéritif.

Ensuite, il faut choisir un vin léger pour accompagner l’entrée prévue pour le repas. Pour ce qui est du vin rouge, sa place se trouve aux côtés du plat principal. Celui-ci est même très plébiscité pour les plats de résistance réalisés avec de la viande. Pour finir, il faut réserver un bon vin liquoreux pour le dessert.

Les accords mets-vin

Il est difficile d’appliquer en tout temps le principe de la montée en puissance. Voilà pourquoi il convient d'en savoir plus sur les accords mets-vin. Déjà, il faut comprendre le vin rosé et les vins jeunes ne doivent pas accompagner les plats à base de poisson.

En revanche, ces derniers peuvent se déguster sans aucun souci avec du vin blanc ou du vin rouge. Cependant, il faut que le vin rouge soit âgé pour mettre en valeur le goût du plat à base de poisson. Le choix du vin blanc ou du vin rouge vieilli est valable pour tout type de plat à base de produits de mer.

Pour ce qui est des plats à base de viande, il est possible de les accompagner de vin rouge ou de vin blanc. Tout dépend du type de viande dont il s’agit. Les viandes rouges et les viandes de gibier libèrent toute leur saveur avec du vin rouge corsé. Les viandes blanches et la volaille de leur côté offrent leur meilleur, accompagnées de vin blanc.

En dehors des viandes, il faut dire que toute préparation onctueuse s’accompagne d’un vin blanc frais. Là où les légumes sont destinés à être associés au vin rouge. Le fromage par contre doit s’accompagner de vin blanc. De leur côté, les huîtres peuvent être consommées avec du champagne.

Pour ce qui est des desserts, il faut également laisser la priorité au vin rouge et au vin blanc. Le rouge doit avoir le privilège d’accompagner les desserts à base de fruits là où le blanc a la primauté pour les desserts à base de chocolat.